RÉSEAU PLANÈTE QUÉBEC : Planète Québec - Ma Planète - Planète Généalogie - Planète Cuisine
Bienvenue, identifiez-vous ou inscrivez-vous !
SIGNETS
29 369 122 données


Coffret 6 volumes des Trésors


Prix: 79.99



BLOGUES  
 
RSS
Le Camp de santé Bruchési
Ajouté le 12/11/2007 22:03:36 par tretoden

Dès 1915, des écoles de plein air et des camps de vacances, comme la colonie Les Grèves et le camp de santé Bruchési, sont créés afin d'éloigner les enfants de familles tuberculeuses et de les placer dans des conditions permettant de fortifier leur organisme. Des règles d'hygiènes strictes sont inculquées aux enfants. Le camp de santé Bruchési fut fondé dans les années 1920 par l'Institut Bruchési, rattaché à l'hôpital Saint - Luc. Le camp se situe sur le bord du magnifique lac L'Achigan à Saint - Hippolyte (Laurentides). Ce camp recevait des garçons et des filles âgés de 6 à 12 ans, pour une période de huit semaines, débutant un ou deux jours après la fête de la Saint - Jean Baptiste et se terminait vers la fin du mois d'août. Dans les premières années le voyage s'effectuait par train et par camion. La première année que j'y suis allée, je venais tout juste d'avoir 6 ans et c'était en 1943. En ce temps, nous prenions le train à la gare Jean Talon jusqu'à Saint-Jérôme. De Saint - Jérôme les enfants étaient placés dans des boîtes de camion jusqu'au camp. Nous avions un plaisir fou.

Le camp était séparé en deux secteurs, un pour les garçons et l'autre pour les filles. Les seuls endroits où les filles et garçons se rencontraient étaient le réfectoire, la chapelle, en fin de journée autour de la statue de la Vierge pour la prière du soir et le dimanche pour la soirée cinéma.  A ces occasions, même si nous étions dans le même endroit, il y avait toujours un côté pour les garçons et un autre pour les filles. Le seul moment où tout ce beau monde se rejoignait vraiment était le dimanche après-midi au moment du parloir.

En 1950, le camp achète un immeuble, qui était le camp de vacances des employés D'Eaton, pour pouvoir accueillir les adolescentes de 13 à 16 ans. Ce camp porta le nom de Pavillon Sainte Marie et une cinquantaine d'adolescentes y résidaient. A cette époque le camp accueillait pas mois de 650 enfants, toujours pour une période de deux mois.

J'ai participé à ce camp de 1943 à 1952, enfant et adolescente et deux autres années, la première comme préposée à la cuisine et la seconde comme surveillante. Toutes ces années passées au camp Bruchési, ont été pour moi bienfaisantes pour ma santé et enrichissantes comme expérience. J'en garde un très bon souvenir.

Références personnelles et les archives de Radio-Canada.



signets:



Visionner 1 - 1 de 1 Commentaires

De: Andre_Lefort
12/12/2007 20:11:08

tretoden,

Je vous remercie pour ce délicieux exposé sur les camps de santé....c'est fou les choses qu'on apprend dans les blogues...







*** Planète Généalogie ***